RIBA Pierre, sculpture

Je m'intéresse aux travaux à dominante monochrome, au minimalisme, à l'art africain, à celui des Cyclades, à l'art néolithique. 


Pierres, traces, fossiles, dolmens, grottes, œuvres primitives plutôt que classiques, tout cela me fascine. 


Je cherche à travailler vers l'universel (le cercle, la sphère, l'ovale...) 
Par la sobriété, la simplification des formes, ma quête est celle de l'essentiel.


Pierre Riba


Biographie

Pierre Riba est né en Ardèche en 1935

D’abord peintre dans les années 60-70, puis dessinateur, architecte, illustrateur… il s’intéresse ensuite à la sculpture, et se consacre très vite à un matériau qui le séduit par ses possibilités plastiques : le carton cannelé.

Découpages, assemblages et mises en forme des feuilles de carton sont les premiers temps de création ; l’œuvre est ensuite trempée dans la résine qui durcit le matériau puis elle est recouverte de graphite : voilà pour les explications d’une technique que Pierre Riba maitrise parfaitement.
Pierre Riba puise en fait sa force dans la rupture avec ce support, qu’il inscrit dans une nouvelle démarche créatrice. A ce matériau jugé simple et quelconque, l’artiste va donner, par son génie créatif, un nouveau pouvoir ; à l’aide de ce matériau si banalement disponible, l’artiste va élaborer une œuvre profonde et vraie.

Sa quête constante et obsessionnelle vers l’essentiel l’amènera à sublimer chacune de ses œuvres en un art à la fois brut et noble. Refusant la couleur, trop séductrice, l’artiste privilégie le noir profond et velouté ; monochrome, brillant comme le basalte, ce noir est celui du « non-dit », de l’abîme, du « monde des énigmes. Les formes quant à elles, volontairement arrondies, proches du galet, proches des mégalithes, tendent vers l’archaïque et l’épure.

Pierre Riba est un pur sculpteur d’œuvres à la fois simples et essentielles, énigmatiques et silencieuses, intermédiaires entre l’homme et les forces archaïques, comme s’apparentant aux derniers vestiges d’une civilisation inconnue.

Lire la suite

Texte publié dans la revue Miroir de l'art

Des formes sensuelles élaborées à partir de simples feuilles de carton …

Tant de simplicité et tant de complexité mêlées. Des signes, des formes, des découpes que l’oeil reconnaît mais qui intriguent. Vagues souvenirs d’objets ancestraux, un totem ici peut-être, là un masque. Et toujours, une retenue, un silence quasi religieux émane de l’univers monochrome de Pierre Riba. Les oeuvres énigmatiques de l’artiste fascinent et jettent le doute.  

« Ses sculptures nous sont si proches que lorsqu’on les a vues une fois, on a l’impression de les avoir toujours connues, comme des amies revenues de loin, comme des souvenirs ou des colombes, des chants mélodieux familiers, tant l’harmonie les dressent face à nous, humbles et humaines » insiste Georges Chich.
C’est vrai, ces oeuvres de morceaux de cartons soigneusement agglomérés ont l’étrange pouvoir de s’imposer d’emblée au regard, comme une évidence plastique, une espèce de loi physique, un refrain obédant qui vous trotte dans la tête toute la journée.

Lire la suite
Pour un meilleur affichage, merci de tourner votre téléphone.