CHAMPY Claude, céramique, sculpture, Artiste permanent de la Galerie Capazza depuis 1977

"Parcours de Claude Champy


                Claude Champy est né le 12 septembre 1944. Il vit depuis lors à Plaisir où sa famille est implantée depuis plusieurs générations [...]. Il aime à rappeler que son grand-père fut maire de cette commune qu’il a lui-même connue rurale dans sa jeunesse et qui est devenue aujourd’hui l’une des composantes de la grande couronne parisienne.
                Il évoque dans 8 artistes & la terre comment, adolescent, il a découvert par hasard une série de livres d’Henri Perruchot sur les vies de Van Gogh, Gauguin, Cézanne, qui lui a inculqué une indéfectible vocation de peintre1. Plus tard, la prise de conscience, grâce à l’Extrême-Orient, que la céramique peut être aussi « d’auteur », lui a fait voir la terre comme un lieu d’expression tout aussi digne que la peinture […]. En 1936, Claude Champy n’obtint pas le baccalauréat et ses parents le laissèrent embrasser la carrière artistique dont il rêvait.       
               C’est ainsi qu’après une année de préparation à l’atelier de Penninghen et Dandon, il suivit à Paris, de 1964 à 1968, la formation de l’Ecole des métiers d’art […] aujourd’hui transformée en Ecole nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art […]. Elle comprenait à l’époque plusieurs ateliers et un parcours hiérarchisé commençant par le travail du dessin, du plâtre, des moules, du coulage… sous la direction de Roger Waechter. La dernière année, plus particulièrement concentrée sur la question de l’émail, s’effectuait sous la houlette du céramiste Pierre Fouquet qui avait la haute main sur la « salle des fours », sorte de saint des saints où « on avait l’impression qu’il se passait quelque chose »2. Champy mit à profit ces infrastructures notamment pour réaliser des centaines d’essais d’émaux.
                Dans ces années-là, un voyage à la Borne s’imposait pour de jeunes céramistes : Claude Champy l’effectua en 1965. Il raconte cet épisode sur plusieurs tons mais toujours avec la chaleur grave et joyeuse qu’on réserve en général aux moments fondateurs. Les rencontres qui en découlèrent avec Yves Mohy, Jean Linard, Anne Kjærsgaard, Elisabeth Joulia, Rémi Bonhert, Hildegund Schlichenmaier, Vassil Ivanoff, Jean et Jacqueline Lerat furent marquantes. Mais c’est surtout la vision d’une cuisson à 1300° dans un four à bois, chez Mestre, qui joua pour lui comme un détonateur. Ce qui lui a plu par-dessus tout, c’est « un mode de vie riche et honnête »4…"


1.8 artistes & la terre, op. cit., p 35.
2. Entretien avec Agathe Larpent 01-12-09
4. Entretien avec Claude Champy 14-01-09


BOUILLER Jean-Roch (conservateur du patrimoine, Sèvres - Cité de la céramique), Parcours de Claude Champy, p.14 et p. 17, in Collectif, Claude Champy, Terre complice, éditions de La revue de la céramique et du verre / Sèvres – Cité de la céramique



"Claude Champy, un éternel jeune créateur


                C'est une force permanente qui se dégage de l’œuvre magistrale de Claude Champy, l’un de nos plus grands et prestigieux céramistes reconnu unanimement tant sur le plan national qu’international. [...]
                Claude Champy mène une carrière exceptionnelle qui recoupe les principaux points d’ancrage de l’histoire de la céramique de ces quarante dernières années. [...] C’est tout un répertoire de formes, de techniques qu’il nous est donné à voir ; il témoigne ô combien de l’évolution permanente du travail d’un créateur et de son inscription dans le temps. [...]
                Car le parcours artistique de Claude Champy est source d’étonnements, à commencer par le fait qu’à partir d’une seule terre et de recettes d’émaux, il ait pu faire preuve d’une aussi large inventivité et d’un aussi perpétuel renouvellement dans les formes et les matières.
                Inutile de dire que nous souhaitons que cette quête se poursuive le plus longtemps possible, pour que Claude Champy ne cesse de nous surprendre par sa créativité ..."


CAMEO David (Directeur général de Sèvres - Cité de la Céramique), Préface, p. 6 et 8, in Collectif, Claude Champy, Terre complice, éditions de La revue de la céramique et du verre / Sèvres – Cité de la céramique



"L’idée de me servir de l’argile et du feu, pour moi, c’est accepter par avance qu’une partie du résultat final puisse m’échapper (en négatif ou en positif). Je me sens plus au service, à l’écoute de la terre et du feu que le contraire. Je pense qu’il en est en bonne partie de même pour les peintres que j’admire.
Le choix du support, de la qualité des pinceaux, des matières picturales ont souvent été déterminants dans la qualité ou la magie de leur champ d’expression propre. Tapiès, Franz Kline, Pollock, Soulages, peintres chinois ou japonais… A la recherche de la « note bleue."


Claude Champy
Extrait de 8 artistes et la terre, ARgile édition, printemps 2009

Prix

1976 :
- Diplôme d’honneur de la Biennale de Vallauris.

1986 :
- Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres.

1988 :
- Grand Prix du Musée Suntory à Tokyo, Japon.

1996 :
- Bayerischer Staatspreis, Allemagne.

1997 :
- Premier Prix, Sydney Myer fund, Shepparton-Art Gallery, Australie.

Lire la suite

Expositions Personnelles (depuis 1996)

2015 :
- Galerie Marianne Heller, Heidelberg, Allemagne.
- Atelier 28, Lyon, France.

2014 :
- Centre de céramique contemporaine, La Borne, France.
- Galerie du Don, Le Fel, France.
- Galerie Aurillac, France.

2013 :
- RBC Design, Lyon, France.

2012 :
- Goudenhofft, céramique - verre, Martot, France.
- Le scarabée, La Verrière, France.

2010 :
- Exposition rétrospective à Sèvres-Cité de la Céramique, France.
- Compagnie de la Chine et des Indes, Paris, France.

2009 :
- Galerie B.15, Munich, Allemagne.
- Galerie Capazza, Nançay, France.

2008 :
- Galerie Geneviève Godard, Lille, France.

2007 :
- “collect”, Londres, Royaume-Uni.

2006 :
- Galerie Pierre, Paris, France.
- Galerie de l’ancienne Poste, Toucy, France.

2005 :
- Galerie Capazza, Nançay, France.
- Galerie Kouei-Gama, Tokoname, Japon.
- Galerie Fusion, Toulouse, France.
- Galerie Hélène Porée, Paris.
- Galerie Loes et Reinier, Deventer, Pays-Bas.
- Résidence, Fuping, Chine.

2004 :
- DM Sarver, “Histoires de cuivre”, Paris, France.
- L’événement, Vallauris, France.
- Danmarks keramikmuseum, Danemark.
- Goed Werk, Zulte, Belgique.

2003 :
- Galerie B15, Münich, Allemagne.

2002 :
- Loes et Reiner, Deventer, Pays-Bas.
- DM Sarver, Paris, France.

2001 :
- Galerie Vieux-Bourg, Lausanne, Suisse.
- Galerie Lynne Strower, Cambridge, Grande-Bretagne.
- Galerie Nadia B, Dieulefit, France.
- Galerie Capazza, Nançay, France.

2000 :
- Musée de Höhr-Grenzhausen, Allemagne.
- Sofa 98 NYC, U.S.A.
- Château de Belcastel, Aveyron, France.
- Höechst, Allemagne.

1999 :
- Gallery John Harl, Londres, Grande-Bretagne.
- Galerie B15, Münich, Allemagne.

1998 :
- Sofa 98 NYC, U.S.A.
- Hyperclay Culgong, " invited byperblaster ", Australie.

1997 :
- Espace Saint-Jean, Melun, France.
- Galerie DM Sarver, Paris, France.

1996 :
- Galerie DM Sarver, Paris, France.
- Galerie A. Hepworth, Bath, Grande-Bretagne.
- Poterie du Don, " 12 walls pannels ", Montalvy, France.
- Rathaus-Galerie, Hüfingen, Allemagne.
- Galerie Vieux-Bourg, Lausanne, Suisse.
- Hart Gallery, Londres, Grande-Bretagne.
- Suntory Museum, " Suntory Prize 96 ", Tokyo, Japon.
- Bibliothèque Forney, Paris, France.

Lire la suite

Œuvres dans les collections publiques

Musée National de porcelaine Adrien Dubouché, Limoges.

Sèvres, Cité de la céramique.

Musée des arts décoratifs, Les arts décoratifs, Paris.

Fonds National d’’art contemporain (FNAC), Puteaux (CNAP - Ministère de la Culture et de la Communication, Paris).

Musée de Saint-Amand les Eaux.

Musée de la faïence, Château Pastrée, Marseille (dépôt de Sèvres - Cité de la céramique).

Fonds Régional d’art contemporain (FRAC) de Basse-Normandie, Caen.

Fonds Régional d’art contemporain (FRAC) d’Alsace, Strasbourg.

Musée céramique du Westerwald, Höhr-Grenshausen, Allemagne.

Musée Ariana, Genève, Suisse.

Musée du cinquantenaire, Bruxelles, Belgique.

Musée Suntory, Tokyo, Japon.

Lire la suite
Pour un meilleur affichage, merci de tourner votre téléphone.