MANSUY Guy, peinture-collage, Artiste permanent de la Galerie Capazza depuis 1998

« Une œuvre de Guy Mansuy, c’est parfois un petit musée de la vie déformée et rejetée, ou une construction cadencée et rythmée d’hommages. Mais le plus souvent c’est une icône sans perspective évidente qui veut juste nous rappeler le visage de la vie simple et humble, qui nous sourit chaque jour de toutes ses couleurs et qu’on abandonne si volontiers pour le neuf vaniteux et trompeur. Le mystère n’est pas caché au fond de cette image donnée, il est entre elle et nous. Elle ne nous éclaire que si on veut bien la prendre pour ce qu’elle est. On y voit tous ses traits, ses rainures autant que des rides, ses variations de tons et de luminosité. On peut la toucher si on ose et lire comme du braille des matières rugueuses ou douces. On ressent un rythme presque comme une musique entraînante dont on aurait oublié la danse. Alors le mystère s’installe. De cette architecture, de cet assemblage, de ces couleurs, de ces matières nait un voyage poétique qui s’égraine autant par des sons, des mots des phrases que par des images. Ils et elles sont parfois archaïques, parfois d’une banalité quotidienne. Mais au fond de ce mystère on sent que le beau est à portée de main. Que la mémoire est aussi celle du présent, que l’on peut construire avec rien et que l’usure n’est qu’une impression. Que rien n’est vraiment oublié. Que chaque bout de vie a sa place dans la création et que du plus humble moment peut jaillir la plus grande harmonie.

Et de cette harmonie des choses de la vie et du temps, de cette récupération, de cette construction, Guy compose une musique. C’est peut-être pour cela qu’il se balance tout le temps en fait… Mais toujours vers l’avant ».

Guillaume Gallienne, Extrait du livre Guy Mansuy, Editions Galerie Capazza, 2014

« Guy Mansuy développe une œuvre dont la couleur est à son zénith. Il s’en fait le chantre,
l’encenseur, le thuriféraire. Il en fait l’éloge. Fort d’une approche empirique qui ne s’embarrasse d’aucune doxa, il s’applique à en célébrer l’infinie richesse de ton, d’espace et de sonorité. Tour à tour chaude et froide, silencieuse et bruyante, ramassée et étendue, la couleur est chez lui à l’unisson d’une vision du monde en perpétuel mouvement dont il tente de capter, d’une œuvre à l’autre, un instant ébloui. De restituer l’écho coloré d’une présence ».

Philippe Piguet, Extrait du livre Guy Mansuy, Editions Galerie Capazza, 2014

« Guy Mansuy ne renonce pas à être l’hôte rigoureux et patient des bois et des forêts où il rôde autour de l’origine essentielle du carton qu’il va plier, découper et puis coller selon son propre rythme. A la manière d’un personnage de Jacques Prévert, quand il voit un arbre il voit déjà le papier ou le carton qu’il va sélectionner, découper puis coller à côté d’autres objets issus d’une autre forêt. Il sait comme le fait remarquer René Char à propos de son ami Georges Braque que « l’art est une route qui finit en sentier, en tremplin, mais dans un champ à nous ».

Guy Mansuy nous offre plusieurs champs. Ils sont tous fabriqués, irréels et surprenants. Son style s’impose et nous enchante car les formes et les couleurs s’amusent dans un espace qui n’appartient qu’à l’artiste. Déplacés mais non exilés, les matériaux usés connaissent une deuxième vie, celle-là au moins est promise à une musique composée par le désir et le jeu. Les tableaux sont alors des miroirs où persistent quelques souvenirs dont on ignore l’identité et l’origine, mais comme disait Jean Cocteau, ils les font réfléchir ».

Tahar Ben Jelloun

,

Extrait du livre Guy Mansuy, Editions Galerie Capazza, 2014

Lire la suite

Biographie

1949
Naissance à Fédala (Mohamédia) au Maroc le 21 avril, d'un père militaire officier   dans la coloniale et d'une mère couturière.

1956/61
Arrivée en France, en Champagne après l'indépendance du Maroc.   Séjour à Berlin (1958), puis en Algérie dans les Aurés (1961).

1963/65
Scolarité secondaire au Lycée technique de Troyes en Champagne. Etudes des   métiers du bois, formation de charpentier puis de menuisier.

1966/67
Formation d'ébéniste d'art au Lycée technique de l'ameublement à St Quentin en Picardie, puis formation de dessinateur en ameublement. Préparation du concours de l'école Boulle. Cours de dessin à l'école Maurice Quentin de la Tour.

1968/74
Etudes d'Arts Plastiques aux Beaux-Arts de Troyes, aux Arts Décoratifs de Strasbourg et à l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris (Atelier Etienne Martin-René Collamarini).

Durant cette période effectue de nombreux voyages en Europe et Asie.

1976
Etudes de lettres à Paris 1-Panthéon-Sorbonne.

1977
Assistant de René Collamarini, professeur a l'école des Beaux-Arts de Paris.

1978
Entre à la Comédie-Française en tant que décorateur spécialisé dans la sculpture, participe à la création de costumes, et à la réalisation d'une quinzaine de décors, notamment "La trilogie de la villégiature" de Goldoni, donnée au Théâtre de l'Odéon, mis en scène par Georgio Strehler, avec les décorateurs du Piccolo Teatro de Milan, "Des plaisirs de l'île enchantée" de Molière, mis en scène par Maurice Béjart.

1982
Crée un lieu d'exposition à Troyes: "Passages", Centre d'Art Contemporain avec Roger Balboni, son Président et Jacques Defert, conseiller pour les Arts Plastiques à la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Champagne-Ardenne de l'époque. Devient Président en 1990.

1985
Participe a une "croisière sur le Rhin", en tant que plasticien et représentant du Centre d'Art Contemporain "Passages", échanges Franco-Allemand dans le domaine des Arts Plastiques, à l'initiative du Ministère de la culture, du Conseil Régional de Lorraine et du Goethe Institut de Nancy.

1987
Première exposition importante au Musée Arthur Rimbaud de Charleville-Mézières. Commissaire Alain Tourneux (conservateur).

1989
Première exposition personnelle parisienne à la galerie Johanna Vermeer dans le marais, engage une collaboration avec celle-ci.

1990-2005
Intervient comme plasticien dans les écoles de Champagne-Ardenne et d'Ile de France, ainsi qu'a l'IUFM de Charleville-Mézières.

1992
Rencontre du critique d'Art Philippe Piguet de la revue L'Oeil.

1998
Rencontre les galeristes Gérard et Sophie Capazza lors de la Foire de Gand (Belgique). S'engage alors une collaboration

1999
Participe à une œuvre collective de 10 fresques géantes (10 mètres de long chacune), sur le thème de la musique, dans le quartier du "Parc des musiciens" à la Villette à Paris, à l'initiative de la Galerie Christine Phal, avec le concours de SOFERIM.

depuis 2000
Expositions dans plusieurs galeries parisiennes dans le quartier de St Germain des prés, 2004   Galerie Roland et Edith Flak, 2005, Galerie Christine Phal, 2013, Galerie Roy Sfeir.

Se lie d'amitié avec le comédien Guillaume Gallienne.

2009
La Comédie Française lui organise une exposition en collaboration avec la Galerie Capazza au théâtre du Vieux-Colombier à Paris.

2010
Rencontre avec l'écrivain Tahar Ben Jelloun.

Lire la suite

Expositions personnelles

2014
Galerie Capazza, Nançay

2013
Paris, Galerie Roy Sfer

2010
Strasbourg,St’art,Foire Européenne d’Art Contemporain,Stand de la Galerie Capazza
2009   Paris,Comedie-Française /Galerie Capazza,Galerie du Théâtre du Vieux-Colombier.

Foire Européenne d’Art Contemporain,Stand de la Galerie Capazza.

2008
Paris / Nançay, Galerie Capazza.

Ribeauvillé (Haut Rhin), Cave Martin Zahn.

Florange (Moselle), Galerie de la Médiathèque.

Strasbourg, St’art,Foire Européenne d’Art Contemporain, stand de la Galerie Capazza,   Paris/Nançay.

2005
Châteaumeillant (Cher), IXème Rencontre d’Art Contemporain, Musée Emille Chenon.

Troyes, Centre d’Art Contemporain Passages.

2004
Grandpré-Buzancy (Ardennes), Espace Culturel du Collège.

Nice, Galerie Joël Scholtès.

Paris / Nancay, Galerie Capazza.
   Paris, Galerie Flak

2003
Saint-Dié des Vosges, Musée d’Art et d’Histoire Pierre Noël.

Charleville-Mézières, Galerie L’Entre-Temps.

2002
Nice, Galerie Joël Scholtès.

Charleville-Mézières, Galerie d’établissement des Collèges Jean de la Fontaine et Fred Scamaroni.

2001
Paris / Nançay, Galerie Capazza.

Rethel (Ardennes), Bibliothèque Municipale.

2000
Strasbourg, St’art, Foire d’Art Contemporain,

stand de la Galerie Scholtès et Ulivieri, Nice.

Paris, Espace Christine Phal Bastille.

Turin (Italie), Artissima, Foire d’Art Moderne et Contemporain,

stand de la Galerie Scholtès et Ulivieri, Nice.

1999
Strasbourg, St’art, Foire d’Art Contemporain,

stand de la Galerie Scholtès et Ulivieri, Nice.

Dusseldorf (Allemagne), Kunstmarkt, Foire d’Art Contemporain,

stand de la Galerie Scholtès et Ulivieri, Nice.

Turin (Italie), Artissima, Foire d’Art Moderne et Contemporain,

stand de la Galerie Scholtès et Ulivieri, Nice.

Gand (Belgique), Lineart, Foire d’Art Internationale,

stand de la Galerie Scholtès et Ulivieri, Nice.

1998
Strasbourg, St’art, Foire d’Art Contemporain,

stand de la Galerie Scholtès et Ulivieri, Nice.

Gand (Belgique), Lineart, Foire d’Art Internationale,

stand de la Galerie Scholtès et Ulivieri, Nice.

1997
Charleville-Mézières, Musée Arthur Rimbaud - Musée de l’Ardenne.

Tonnerre (Yonne), Le Cellier.

Reims, Galerie la Station des Transports Urbains.

Nantes, Galerie Jean-Christian Fradin.

Gand (Belgique), Lineart, Foire d’Art Internationale,

stand de la Galerie Scholtès et Ulivieri, Nice.

1996
Paris, Pharmagora, stand de la Galerie Christine Phal.

1995
Blaye (Gironde),Musée de la Citadelle.

1994
Paris, Comédie-Française-Galerie du Théâtre du Vieux-Colombier.

Epernay (Marne), Espace Valentin.

Paris, Découvertes, Foire d’Art Contemporain,

stand de la Galerie Jean-Christian Fradin, Nantes.

Bordeaux, Galerie Varga-Darlet.

1992
Québec (Canada), Galerie Charles et Martin Gauthier.

Joinville (Haute-Marne), Château du Grand Jardin.

Nantes, Galerie Jean-Christian Fradin.

1991
Cannes, Galerie M. et M.

Paris, Galerie Johanna Vermer.

1990
New york (Etats-Unis), Galerie Peter Herman.

Amsterdam (Hollande), Galerie Laurens A. Daane.

Offenbach-sur-le Main (Allemagne), Deutsches Ledermuseum.

1989
Nice, Galerie Itinéraires.

Paris, Galerie Johanna Vermeer.

1988
Madrid (Espagne), ARCO, Foire Internationale d’Art Contemporain,

stand de la Galerie Passages, Troyes.

1987
Troyes, Centre Culturel Thibault de Champagne.

Charleville-Mézières, Musée Arthur Rimbaud.

1986
Madrid (Espagne), ARCO, Foire Internationale d’Art Contemporain,

stand de la Galerie Passages, Troyes.

1985
Bologne (Italie), Arte Fiera, Foire d’Art Contemporain,

stand de la Galerie Passages, Troyes.

1984
Troyes, Galerie Passages.

Sens, Galerie Atelier 4.

1983
Bari (Italie), Expo-Art, Foire d’Art Contemporain,

stand de la Galerie Passages, Troyes.

1979
Reims, Galerie des Arts

Lire la suite

Collections publiques

Musée de l’Ardenne - Musée Arthur Rimbaud, Charleville Mézières
Musée de la Poste, Paris

Deutsches Ledermuseum, Offenbach sur le Main, Allemagne

Fond Régional d’Art Contemporain Champagne Ardenne

Fond Régional d’Art Contemporain Lorraine

Fond Régional d’Art Contemporain Paris

Maison de la Culture André Malraux, Reims

Lire la suite
Pour un meilleur affichage, merci de tourner votre téléphone.