DELSOL Edmée, sculpture, céramique et verre, artiste permanente de la Galerie Capazza depuis 1997

« Dans le travail d’Edmée Delsol, terre et verre alternent joyeusement. Il y a un jeu étonnant entre la stabilité et l’instabilité, une exploration des points-limites jusqu’à trouver le point de fusion de la terre et du verre. Se jouant de la gravité extrême ou de l’extrême légèreté des choses, elle nous convie à quelque agape de l’esprit. Elle marie les deux matières qui génèrent une dynamique formelle et métaphorique.

La terre et le verre : peu à peu il fut évident pour elle que l’un n’allait pas sans l’autre.

Elle trouve là, la complémentarité élaborant un rapprochement ; une imbrication étroite entre le convexe et le concave pose la problématique du vide et du plein, de l’endroit et de l’envers comme si elle voulait appréhender les matières sous tous ses angles, multiplier les combinaisons topologiques de chaque pièce, combiner les montagnes et les vallées, la surface en creux de l’ « embarque » et la rondeur des lunes enchâssées.

Son travail évolue selon ce qu’elle vit, dans une continuité, une avancée comme un écoulement ; une transcendance émerge et transporte la force expressive d’émotion.

Ses formes minérales bouillonnent, s’activent et se nourrissent d’événements qui s’équilibrent entre audace et raison ; les couleurs, étonnamment heurtées parfois, pour un rendez-vous entre la matière et la surface, entre le matériau et l’espace.

Voile impalpable, aspérités, granités, griffés, transparence, épaisseur des pigments et leur fluidité.

D’un ciel nuageux, ici, la fière lumière dans l’élégance du verre « glacé » élabore une auréole de mystère, une ombre qui paraît veiller.

Du berceau originel à l’embarquement pour le dernier départ, le thème du voyage est suggéré. La barque comme passeur, la traversée comme progression spirituelle, voyage en soi-même, tension vers le haut dans un élan vital, élévation vers le ciel où l’on est convié à s’engager dans cette fragilité de la vie qui a son berceau dans la matière. Même si nous participons au trajet, même si la signification symbolique prend son sens dans notre vie propre, même si la pièce porte en elle le souvenir d’un passage et d’une résurrection, en tout cas d’une attente, la vérité nous échappe, le sens se cache, la pièce s’empare d’un autre espace,vit sa propre histoire, se déploie jusqu’à devenir poésie.

Edmée Delsol unit savoir et bien-être et, comme le jardinier, se fait plaisir en travaillant. Relayée par l’inconscient, elle associe le spontané et le réfléchi, le cultivé et le sauvage des jardins silencieux dans une relation terre/homme ».

M.F. Vilcoq

« Partir du chaos, faire peu à peu avec ce que l’on a,

émerger parfois et peut-être s’accorder au monde…

Que de temps passé face à la réalité !

Il manque souvent l’essentiel croit-on et cependant,

trop de choses, de possibilités nous envahissent.

Regarder, fuir les illusions et les facilités, épurer, simplifier,

rejeter les déjà faits, les habitudes, faire des essais,

intérioriser le dehors, assembler avec le dedans,

écouter notre sentiment sans le privilégier,

garder une rigueur sous jacente, et laisser advenir.

Aussi, rester dans l’atmosphère, se nourrir des autres civilisations,

de leur façon d’être et de faire, de leur spiritualité, garder la proximité.

Au fil des heures, une force nous envahit, un élan intérieur…

alors le geste peut arriver, la pensée conduire le vague.

Avec le travail, les impossibilités semblent s’évanouir.

La terre et le verre, deux matières combinées ensemble,

le passage se fait de l’une à l’autre,

vers une transformation par substitution empreinte,

la terre devient verre, l’ancrage devient envol…

Transmutation des couleurs par la chimie et la combustion.

Mystère du feu, il aura le dernier mot !

Le sombre, la lumière, le voilé, le dévoilé, l’aura, le relief, l’opaque,

le translucide et le transparent, le vide… font partie de l’alchimie ;

l’esprit et la matière passent dans l’œuvre.

Pourquoi une pièce est-elle mieux accomplie, ressentie qu’une autre…

Germinations différentes…

La rencontre avec l’autre se fera-t-elle ou pas…

Il reste toujours un mystère,

mystère d’une naissance ».

Edmée Delsol

Extrait du livre Rendez-vous au lieu de la transformation, Editions Galerie Capazza, 2013

Biographie

Née en 1939 à Paris.

Etudes aux Beaux Arts de Paris : peinture sculpture.

1991 : Voyage d'étude en Afrique Noire, projet Argile.

Depuis 1990, associe de la pâte de verre au raku.

Vit et travaille à Meudon.

Lire la suite

Expositions personnelles

2014
Complément d’Objet, Martot
2013   Galerie Silbereis, Paris

2012
Musée d’art et d’histoire, Meudon
2011   Galerie G. Godard, Lille
2009   Galerie Hélène Porée, Paris

2007
Galerie Capazza, Nançay, France

Galerie Complément d’Objet, Rouen
2006   Abbaye d’Arthous, Conseil Général des Landes

Galerie G. Godard, Lille
2005   Galerie Pierre, Paris
2004   Galerie F. Duduit, Honfleur
2003   Galerie Fusion, Toulouse

Galerie H.D Nick, Aubais

2002
Galerie Marianne Brand, Carrouge Genève (Suisse)

Galerie Ortilles, Paris
2001   Galerie Nadir, Annecy

Galerie Complément d’Objet, Rouen

Galerie G. Godard, Lille
2000   Galerie H.D. Nick, Aubais
1999   Galerie Ortilles, Paris

Galerie Braggiotti, Amsterdam (Pays Bas)

1998
Galerie G. Godard, Lille

Galerie Complément d’Objet, Rouen
1997   Galerie Braggiotti, Amsterdam (Pays Bas)


1996   Galerie Complément d’Objet, Rouen
   Galerie H.D. Nick, Aubais
1995   Galerie Sarver, Paris

Collections publiques et Musées

Musée des Arts Décoratifs, Paris
Musée du Verre, Sars Poteries
Musée d’Elbeuf
Musée de Conches
Ernsting Stiftung Alter hof Herding, Coesfeld-Lette (Allemagne)
Cité de la Céramique, Sèvres
FRAC de Basse Normandie

Lire la suite
Pour un meilleur affichage, merci de tourner votre téléphone.