• Oeuvres
    disponibles

  • LERAT Jacqueline - Vase anthropomorphe
  • LERAT Jacqueline - Plat avec arborescences noires et blanches
  • LERAT Jacqueline - Plat avec des traces blanches

LERAT Jacqueline, céramique, artiste permanente de la Galerie Capazza depuis 2002

« Chemins de traverse ou pas, nous dessinons de multiples tracés lisibles, illisibles ; les arrêts ne sont que de faux arrêts qui dissimulent d’autres poursuites ».


Jacqueline Lerat


« Est-ce prétentieux de voir l’œuvre comme un haïku, un poème aussi marginal.


Ce n’est pas la céramique qui est en question mais la création. Ce n’est pas la pratique des émaux qui m’intéresse. La pratique, la technique, elle est dans l’avant de la création.


Ossature peut être ? Pour l’ossature vivante, il faut un plus. Les questions se sont posées serrées. La vie d’un certain point de vue s’est imposée. On a pu passer de la situation de l’objet déjà en question à la situation d’une création ».


Jacqueline Lerat, Carnet Aztèque, 5 mai 1993


« Le point de départ de la pièce est comme la première phrase d’un roman. Très important, décisif. Essayer, essayer d’être dans la vibration de deux plans qui voudraient se faire l’écho l’un de l’autre et puis poursuive. L’arête, le point, la ligne de rencontre des deux plans, l’un appelant l’autre. La pièce se construit dans ce va et vient du mouvement. Un peu comme ces heures qui se succèdent et donnent une couleur à la journée ».


Jacqueline Lerat


« Le matériau, ici, n’est évidemment pas sans jouer un rôle, lui qui rappelle l’origine et son élément, mais beaucoup plus que cette signification lointaine s’impose le fait que la chair première ne saurait prendre forme sans que la main y fasse pénétrer la chose fugitive et mouvante qui dilue son haleine dans l’épaisseur et s’y fait un jour reconnaître à travers la surface, pour l’un comme la beauté, pour l’autre comme le sens. Il est capital que cette reconnaissance dépende autant de la rencontre d’un regard que de la qualité du travail afin que soit conservée à l’artiste la liberté d’être incompris, privilège que refuse l’artiste officiel par sa volonté de régler d’avance la réception de son œuvre. En assumant modestement leur fonction, mais en ne cessant de la déborder dans le regard qu’elles appellent, les céramiques de Jacqueline et Jean Lerat opposent les exigences de la relation aux passades de l’actualité… »


Bernard Noël, extrait du livre Jean et Jacqueline Lerat, éditions Galerie Capazza

Biographie

1920  Naissance à Bonneville (Haute-Savoie) où son père avait été nommé professeur à l’école normale d’instituteur.

1922  Nomination de son père à l’école normale d’instituteurs de Mâcon.

1931- 1938  Lycée de jeunes filles et classe de philosophie au lycée de garçon Alphonse de Lamartine.

Pâques 1938  Premier séjour de Jacqueline au Contadour, rencontre avec Lucien Jacques, Jean Giono, Justin Grégoire, ….

1938  Classe de philosophie au Lycée de garçon Alphonse de Lamartine.

1939  Rencontre avec Maxime Descombins, sculpteur formé à l’école de Maillol qui développera une sculpture dite sérielle à partir des années 1950.

Classe de dessin à l’école des Beaux arts de Macon

1939-1940  Premières années aux Arts décoratifs repliés à Bordeaux.

1941  Atelier de céramique artisanale à Mâcon.

1943  Jacqueline vient à La Borne (Cher) où elle loge chez Mme Chameron. Elle travaille dans un atelier loué par M. Guillaume, décorateur et éditeur de services de table de Bourges à M Bedu, maître potier. Rencontre avec Paul Beyer, André Rozay, Jean Lerat.

1944  Retour à La Borne.

1945  Mariage avec Jean Lerat.

1945  Exposition à la galerie Pédrinis à Mâcon.

1946  Naissance de François Lerat.

1946  Installation dans l’atelier installé en 1943 par la coopérative du Loiret pour M Beyer.

1947  Fin de l’exclusivité avec M Guillaume.

Première exposition liée à la relance de l’économie européenne à Birmingham (Angleterre).

Dépôt de 15 pièces à la galerie Rouard, avenue de l’Opéra (Paris) en décembre. Cette coopération au nom de Jean Lerat puis de Jean et Jacqueline Lerat à partir de 1959 s’est poursuivie jusqu’en 1966 et a permis la vente de plus de 660 céramiques.

Premier salon des artistes décorateurs.

Premier salon des métiers d’art.

1948  Salon de l’art sacré. Jean Lerat représentant du couple, membre actif de la société des artistes décorateurs.

1949  Naissance de Claire Lerat.

1950  Les arts du feu à la galerie Rouard.

« Création 1950 » par Colette Gueden pour l’atelier PRIMAVERA.

1951  Exposition Musée des Arts décoratifs.

1952  Premières bouquetières.

1953  Crèche pour la cathédrale de Bourges.

1955  Installation à Bourges avec la construction d’un atelier et d’un four à bois de type Sèvres.

1955  Première cuisson à Bourges.

1956  Premières pièces vendues à la galerie «La demeure ».

1957  Exposition Triennale de Milan.

1960  Exposition « Decorative art » à Tokyo.

1962  Exposition « Maîtres potiers contemporains », Château de Ratilly puis au musée des arts décoratifs.

1963  Exposition « Les grés contemporains français » au musée national de la céramique de Sèvres.

1963  19 ème cuisson. C’est la première cuisson sans sel.

1965  Exposition internationale au musée Cantini à Marseille (Bouches du Rhône).

1966 Exposition Vallauris.

Nomination de Jacqueline à l’atelier de céramique du département art de l’école nationale des Beaux arts de Bourges.

1968  Première Biennale de Vallauris.

1970  Deuxième biennale internationale de la céramique d’art de Vallauris.

Exposition Victoria and Albert museum, Londres, Royaume Uni

Exposition Japon.

Premières pièces déposées à la Galerie « At home » Pulvermacher à Toulouse.

1971  Exposition « Formes et muraux » à Lyon.

1972  Exposition « Contemporary European ceramic » Tokyo Japon.

1973  Dernières bouquetières.

1974 Exposition « De la céramique à la sculpture », Commissaire Daniel Pontoreau, Bagnolet.

Contemporay european ceramics Tokyo, Japon

1975 Exposition « Dix huit artistes et la terre » Galerie Noella Gest, Saint Rémy de Provence

1977  Exposition « Artistes-artisans ? », Commissaire François Mathey, Musée des arts décoratifs.

« Céramique contemporaine », Bibliothèque Forney, Paris

1980 Exposition « Les métiers de l’art », musée des arts décoratifs, Paris

1981  Rétrospective « Jean et Jacqueline Lerat », Maison de la culture, Bourges

« Céramique française contemporaine, sources et courants», Musée des arts décoratifs, Paris

1982  Exposition «Terres », Centre Georges Pompidou, Paris

Exposition « Sculpture de terre », Knokke Herst, Belgique

« Grand prix national » des métiers d’arts du ministère de la culture avec Jean.

1983  Exposition « Chemins de terre », Ecole nationale des Beaux-arts de Bourges.

1984  Exposition « Sur invitation| » Musée des arts décoratifs, Paris

1988  Fin de l’enseignement à l’école nationale des Beaux-arts.

1988  37 ème et dernières cuissons avec Jean.

1989  Exposition « Jean et Jacqueline Lerat », Château de Ratilly

20 mai 1992  Décès de Jean.

1994  Exposition « Hommage à l’œuvre de Jean et Jacqueline Lerat », Maison de la culture, musée du Berry, Bourges

1996  Exposition personnelle à Chauvigny

1998  Exposition à Troyes avec Claudine Monchaussée

2000  Membre du jury du grand prix de la ville de Bourges, Bernard Dejonghe « siliciums, nuages clairs » et production d’un film par Gilles Martinez.

2002  Exposition « Hommage à Jacqueline et Jean Lerat », Musée municipal d’art de Baugé.

2004  Exposition « Elisabeth Joulia, Yves Mohy, Deblander, Jacqueline Lerat », Galerie Capazza Nançay.

2005  Exposition « Céramiques contemporaines

1955-2005 Musée national de la céramique, Sèvres

2007  Exposition personnelle, Galerie Besson, Londres, Royaume Uni

2008  Dernières pièces

3 février 2009  Décès à Bourges

2009 Cuisson des dernières pièces

2012  Exposition « Jacqueline Lerat, l’être et la forme », Cité de la Céramique, Sèvres

Lire la suite

Collections publiques

- Musée national de Kyōto, Japon

- Victoria & Albert Museum Londres, Royaume Uni

- Musée Cantini, Marseille

- Musée des arts décoratifs, Paris

- Musée Bernard Palissy, Lacapelle-Biron

- Musées de Bourges

- Musée de Mâcon

- Musée de Sars-Poteries

- Musée de Vallauris

- Musée national de la céramique, Sèvres

Lire la suite
Pour un meilleur affichage, merci de tourner votre téléphone.