BORDIER Daniel, peinture, artiste permanent de la Galerie Capazza depuis 1975

« L’art donne un sens à la destinée de l’homme, chaque dessin, chaque toile inventée, et déroule son histoire. Il est le questionnement, la conquête de l’espace sensible, il nous fait sentir l’universalité des émotions et des signes qui le véhiculent.
Chaque œuvre entraîne le contemplateur vers l’inconnu, donne forme à sa rébellion intérieure, l’ouvre à l’imprévisible, lui offre une pensée libre. Le tableau se rend à l’œil, comme la feuille imprimée en braille s’adresse aux doigts qui voient, il est là pour nous permettre une approche, une vision totalement autre du monde, il est le viatique de notre humanité, le montreur d’invisible, il apporte à notre solitude sa dignité d’être. »

Daniel Bordier, 25.04.1998
Extrait du catalogue Daniel Bordier, Editions Galerie Capazza, 2013

« Artistes et œuvres sont intimement liés - artistes au sens où toute personne l’est qui a le juste regard sur l’œuvre, celui qui innove, celui qui crée - il n’est pas indispensable d’avoir une production pour créer, la création naît du regard libre, car toute création a besoin de ce regard-là pour recréer sans cesse.
Si les gens ne voient dans l’art qu’un divertissement il n’y a pas de RE-Création, la peinture n’est alors que du « papier peint » et l’artiste et l’œuvre manquent leur rendez-vous - ma peinture n’existera à vos regards que si vous-mêmes trouvez la force d’être des Artistes ».

Daniel Bordier

« La date, l'heure, l'endroit de ma naissance, les études que j'ai pu faire, le service militaire, mes divers cheminements n'ont guère d'importance. Quant aux expositions temporaires, manifestations culturelles etc... elles sont en général sans suite et leur énumération est ennuyeuse... Je ne citerai donc que celles dont l'apport fut manifeste ainsi que la galerie Sophie et Gérard Capazza à Nançay, où je suis permanent et avec laquelle mon travail peut trouver son devenir.
Ces fastidieux curriculum vitae n'éclairent en rien l'œuvre, ils obscurcissent seulement le regard du spectateur par le référenciel qu'ils mettent entre l'œil et l'œuvre. De même la signature est de trop, elle est une aliénation au nom qui valorise l'œuvre et atténue le jugement critique vis à vis d'elle, ce qui permet à des croutes prestigieusement signées de faire bonne figure sur le marché de l'art.
Hélas! On ne peut échapper à la réalité économique, ni à l'orgueil de la paternité. Sachons simplement que :
L'art a besoin de l'ombre pour dégager sa vraie lumière, celle qui débarrassée des snobismes, des modes, des références culturelles, peut - enfin! - donner à VOIR... »

Daniel Bordier

Biographie

Né en 1940 à Orléans - Décédé en 2004 à Graçay

1964 Académie de la Grande Chaumière, Paris

1965 Ecole supérieure de dessin de la ville de Paris

Lire la suite

Expositions personnelles

2013  Exposition hommage, Galerie Capazza, Nançay
2001  Exposition "les signes pour le dire", Abside Saint Martin, Graçay
2001, 02  Capitale Galerie, Paris
2000  Rétrospective, Ville de Vierzon
1997, 98, 99  Capitale Galerie, Paris (artiste permanent)
1994  Exposition chez Monique David de Vignerte, Taussat
1993  Exposition chez Raymond Boudet-Dalbin, Paris
1991  Exposition chez Anne Coupey, la Celle Saint-Cloud
1987  Exposition chez Frédérique Rebuffat, Paris
1985  Festival PSY, Lorquin
1979,81,84  Galerie Capazza, Nançay (artiste permanent)
1973  Galerie Inart, Amsterdam, Galerie Petri, Purmerend (Pays Bas)
1968  Galerie de l'Ouest, Paris

Lire la suite
Pour un meilleur affichage, merci de tourner votre téléphone.