TEXEDRE Coco, peinture, artiste permanente de la Galerie Capazza depuis 2007

« Résistances Existance


Coco Téxèdre ouvre des espaces qui me donnent à dire.


A dire et à écrire.


A dire cet enfermé de la douleur ou de la cruauté, d’une blessure de corps si aigue qu’elle se fait accroc couleur, d’une fracture d’âme si tranchée qu’elle s’incarne et s’exténue à en devenir mue, ou page, dans un brouillage ébroué de traces diffuses, mâchées mandibulées, digérées déchiquetées plutôt que d’être lues, dans une régression archétypale de créature vouée à l’abrasion du livre.


Elle me donne à écrire, car en ce qu’elle instaure de lieu non lieu d’écriture, avec ses pans, ses pentes d’illisible, de griffé griffonné, avec ses versants déversés d’histoires incongrues à dormir debout et qu’on ne saura jamais, elle ouvre absolument, dans son degré zéro et ultime, un espace de livre. Elle l’édifie, cet espace de défi, à grandes brassées, souvent démesurées pour sa gracilité, portée par une ardeur presque rage à dire où comment cela souffre, crie, résiste, et finalement existe, en couleur, rouge bleu noir ou blanc sans ou avec. Ce sont ses actes de paroles empreints, tant la force se marque de ce qu’elle propose.


Les horizons d’Aura me touchent particulièrement en ce qu’ils me semblent rallier, à partir de l’expérience de la douleur de migraine, une dialogique primordiale : celle de la pulsation de souffrance, avec son partage de scansion mortifère, et de tension surgissante des mondes et de la vie. Cela s’intrique, se noue et se dénoue dans l’œuvre de Coco Téxèdre, d’une manière haletante éblouie, comme cela nous transit aujourd’hui dans le maillage ionique des cybermondes, les déchéances et les insurrections planétaires ».


Suzanne Aurbach


Extrait du catalogue Coco Téxèdre, Editions Galerie Capazza, 2013

Biographie

Coco Téxèdre est née en 1953 à Saint Georges-des-Groseilliers, dans l’Orne. Formée à l’école des Beaux-Arts de Tours, elle débute par une carrière de maquettiste dans le cabinet d’architecture de son père puis démarre tardivement une activité picturale intense. Influencée par les Lettristes et les Surréalistes, elle s’intéresse dans un premier temps à l’écriture plasticienne, automatique et dissimulée. Elle déploie un gigantesque journal intime qu’elle conjugue en peintures, dessins, livres, sculptures, vitraux… Une forme de psychothérapie qui s’orientera vers une investigation plus personnelle et engagée où le féminisme et le militantisme prendront une grande place. Elle s’insurge sur le devenir de la planète, les désastres écologiques, les atrocités guerrières qui menacent, l’inégalité des droits entre les hommes et les femmes. Quelques installations impressionnantes : Les moutons de Panurge, Trophées divers, Ribambelles, Cènes quotidiennes, Le massacre des innocents, Sauve qui peut ponctueront cette période révoltée chez cette artiste discrète mais au caractère bien trempé. Maintes fois déstabilisée par des crises de migraine ophtalmiques qui la tiennent loin de l’atelier, elle conjure son handicap par une exploration introspective de ses visions douloureuses, stridentes et colorées en donnant naissance au cycle

Aura.

La rencontre avec l’écrivain Suzanne Aurbach, l’amie, la complice, l’alter ego facilite le développement de nouveaux projets où le livre d’artiste tient une place centrale. Suzanne est Coco, Coco est Suzanne, s’en suivent de nombreux manuscrits à quatre mains où le poète et le peintre se mirent dans la même source. L’histoire personnelle de l’écrivain adjoint à cette complicité la dimension tragique du peuple juif qui se traduira par les grands dessins Shoah exposés pour la première fois en 2009 à la chapelle Sainte Anne à Tours.

Mais la femme, sa féminité, son intimité… et ses casseroles restent toujours sous-jacentes.

Les annexes sont comme un lourd balluchon que l’on traîne avec soi quoi qu’il arrive. Et si la bonne fée ne s’est pas penchée sur le berceau, il faudra faire avec la mauvaise. La dimension humoristique n’est cependant pas absente dans l’ œuvre, et si l’on rit parfois jaune face aux dénonciations de l’incurie humaine, on rit aussi dans toute la gamme du spectre et…à gorge déployée devant les pilosités et les obsessions culottées et sensuelles de l’artiste.

Lire la suite

Expositions personnelles

2015  Puls’art, Le Mans

2014  La Faïencerie, Tours Coteau Les Baraudières, Seuilly

2013  « Epiphanies de l’herbe » galerie Capazza, Nançay

2012  « Les annexes » chapelle Sainte-Anne, La Riche

2011  « De mauvais Poils » bruissement d’elles l’annexe, St Avertin

« Printemps des poètes » Musée de Ronsard Prieuré St Cosme, La Riche

2010  Galerie 49 dessins peintures sculptures, Saumur

« Green Touch » galerie l ‘atelier du génie peintures, Paris

2009  Fondation Saint-John Perse livres dessins peintures, Aix en Provence

« Sauve qui peut » installation peintures espace arts et techniques, Randonnai

(résidence d’artiste)

2008  « Sauve qui peut » dessins galerie l’atelier du génie, Paris

« Ribambelles » installation peintures l’écume du jour, Beauvais

galerie 49 peintures, Angers

2007  Scène régionale le Minotaure installations peintures, Vendôme

Église Saint Étienne installations peintures, Beaugency

Château Prieural installations peintures livres, Monsempron-Libos

« Massacre des innocents » installations médiathèque, Avoine

2006  « Aura » installations peintures La Caserne, Joué lès Tours

« Aura » dessins peintures galerie l ‘atelier du génie, Paris

2005  « Manuscrits d’artiste » livres et moutons, Abbaye de Noirlac

« L’origine de Raymonde » médiathèque, La Riche

Galerie 49 peintures, Saumur

Galerie Artactua peintures, Le Mans

« Trophées divers » installations peintures espace des Tanneurs, L’Aigle

2004  Galerie Wall installation, Orléans

« Ribambelles » installation galerie de l’Hôtel de Ville, Chinon

« Les cibles de la colère » peintures galerie l’atelier du génie, Paris

Galerie 49 dessins peintures, Saumur, Angers

2003  Galerie 49 dessins peintures, Saumur, Angers

« Cris écrits » dessins peintures galerie l’atelier du génie, Paris

« Un cabinet d’artiste » installation musée du Berry, Bourges

« l’homme prédateur » installations peintures Château d’eau, Bourges

2002  Galerie Rive Gauche peintures, Namur, Belgique

Galerie l’atelier dessins peintures, Le Mans

« Parcours Saint-Gilles » peintures installations, Bruxelles

« Un cabinet d’artiste » installation Hôtel de Ville, Ronchin

2000  « Un cabinet d’artiste » installation musée de l’Hospice Saint-Roch, Issoudun

Galerie La Métisse d’Argile peintures installations, Saint-Hippolyte

Centre régional d’art textile livres peintures, Angers

1999  Galerie Mireille Batut-d’Haussy livres peintures, Paris

Bibliothèque livres peintures, Gourdon

1998  Médiathèque livres peintures, Issoudun

Espace Sainte Croix peintures installations, Loudun

1996  Galerie l’atelier 19 peintures, Tours

1995  Pavillon Charles X peintures, Saint-Cyr-sur-Loire

1993  Pavillon Charles X dessins peintures, Saint-Cyr-sur-Loire

Château Prieural installations peintures livres, Monsempron-Libos

« Massacre des innocents » installations médiathèque, Avoine

Collections publiques


bibliothèques, médiathèques de Nancy, Tours, Joué-lès-Tours, Chartres, Blois, St-Pierre-des-Corps, Orléans, Issoudun, Châteauroux, Le Mans, Angers, Pantin,
BDP de Nice, Toulouse, Santa-Maria-da-Feira Portugal, Carros, Riom, Strasbourg, Beaugency, ODC de l’Orne, La Riche, Poitiers, Aix-en-Provence, Thionville, Dunkerque,
BDP Sarthe, Albi, BNF, Kandinsky (Centre Pompidou),
artothèques Poitiers, La Rochelle,
Mairie Beaugency, Musée des Beaux-Arts Orléans,
Fondation des Arts et Métiers Aix-en-Provence

Lire la suite

Commandes publiques

2000  1% culturel vitraux collège Claude Debussy La Guerche-sur-l’Aubois

1999  1% culturel vitraux médiathèque La Riche

Livres pauvres (collection Prieuré de Saint-Cosme) avec Daniel Leuwers, Myriam Moscona, Hubert Lucot, Henri Meschonnic, Carla Gavioli, Domnique Sampiero, Rose Boileau , Pierre Oster, Linda Maria Baros, Myriam Montoya, Claude Vigée, Bernard Mazo, Carlos Perdo, Olga Goncharova, Michel Butor, Suzanne Aurbach, Nicole Drano Stanberg, Laure Cambau, Pierre Dhainaut…

Lire la suite

Publications, vidéos

2011  « Les très riches heures du livre pauvre » Daniel Leuwers Gallimard

Vidéo « Coco Téxèdre, artiste femme plasticienne » Philippe Lucchese

2010  Vidéo « Textile lisible, texte illisible » CRDP Basse Normandie

2008  « Richesses du livre pauvre » Daniel Leuwers Gallimard

2007  « Les livres mystères de Coco Téxèdre » Stéphanie Durand-Gallet art et métiers du livre éditions Faton N°260 pp.20-29

Vidéo France 3 Brigitte Rivoire exposition église St Etienne Beaugency

« Reliures sans frontières » éditions Faton

2004  « Arts visuels et jeux d’écriture » Coco Téxèdre éditions Scéren

Vidéo France 3 Brigitte Rivoire exposition au Château d’eau à Bourges

2001  « Ecritures de formes et forme d’écriture » Créations Pemf N°97 pp.26-31

« Les couleurs de la lumière » centre international du vitrail Gaud pp.104-105

1999  « Textures intimes » aide à la publication d’un catalogue DRAC et Région Centre Exposition ayant donnée lieu à un catalogue

Lire la suite
Pour un meilleur affichage, merci de tourner votre téléphone.