FRANTA, peinture, sculpture, Artiste permanent de la Galerie Capazza depuis 1992

"L’humanité est au centre de l’art de Franta et de son geste créateur. Dès lors que Franta revendique sa liberté en refusant de s’inscrire dans les modes, comment montrer ce corps qui tend à sa vérité ? Le corps dans tous ses états est pour lui le corps originel arrêté dans un espace métaphorique. Un espace ouvert dans lequel chaque figure prend corps de la lumière, des trous noirs de l’ombre et des taches du soleil qui lui insufflent la vie. Le voilà saisi dans des poses naturelles, celles qui ennoblissent l’homme et la femme africains qui n’ont jamais rompu avec les gestes intemporels intuitivement hérités de leurs ancêtres. Accroupis, assis, rêvant aux espaces infinis de leurs territoires confisqués, ils sont immobilisés dans un temps suspendu, une éternité que Franta leur accorde pour qu’ils existent et retrouvent leur identité.


Il y a eu le temps de l’Afrique noire entrée dans sa peinture avec ses hommes et ses femmes ont révélé à Franta une dimension humaine inaliénable, au-delà des enjeux politiques, des rivalités entre les ethnies qui leur faisaient revivre l’épreuve de l’extermination dans un passé conjugué encore trop souvent au présent. Franta doit éviter l’écueil du bavardage. Comment continuer à représenter l’individu qui a subi la guerre, la faim, la torture, la déportation, sans risquer ce qu’Adorno a dénoncé en 1949 lorsqu’il affirme, écrire un poème après Auschwitz est barbare ? L’illusionnisme plastique devient obsolète. A la négation de l’être, à l’épreuve de l’anonymat, Franta répond par la sensualité picturale. Les corps représentés par Franta sont des corps de chair. D’un pinceau énergique et lyrique, il lève la couleur qui construit avec vigueur des formes auxquelles son dessin infaillible contribue au dialogue entre l’intériorité du corps et l’espace qu’il circonscrit. Arrêt sur image pour une mobilité interne née du balayage des bleus, des ocres rouges, des ocres jaunes, des terres, du noir et du blanc.


La liberté de son geste est audace et inquiétude fervente pour décrypter ces corps abandonnés à leur destin muet, offerts et vulnérables dans une solitude irréversible.


Partie de l’Afrique, la route des esclaves a traversé l’Atlantique jusqu’au Bronx, où les visions ethniques renvoient à l’apocalypse des temps modernes. Le corps n’est jamais clos sur lui-même. La peinture proteste en interpellant en nous la part la plus charnelle et la plus impudique qui sommeille dans nos pulsions. Elle fouille, met à la lumière ces corps mémoriels qui ont gardé les lambeaux des blessures et des humiliations ancestrales visibles dans leurs postures courbées, abattues, et toujours dignes dans leur souffrance tue. Ce qui sépare notre regard de l’image perçue n’est autre que leur irréductible présence dans le pur désir d’être soi-même.


Pour Franta, la figuration passe par un mimétisme visuel. Il revient à la peinture d’infléchir la transcendance de la réalité, tout en lui conservant son poids charnel. La densité picturale est la conséquence d’une jouissance de l’acte de peindre qui régénère son geste prompt à s’emparer de la beauté originelle. Les coulures, les taches contrastées, vives ou décolorées, les balafres, la volupté de la couleur convoquent la lumière qui ronge les corps tandis que ceux-ci absorbent l’ombre. C’est la lumière qui ranime ces corps ensevelis dans la mémoire brutalement tancée par les matières où se lisent la souffrance et le désir.


Les œuvres récentes de Franta approfondissent son face à face avec la figure humaine qui a conquis sa liberté dans l’espace de la surface de la toile où l’intérieur et l’extérieur s’annihilent. L’évasion est au bout. Franta extrait de l’obscurité la résistance originelle et l’énergie vitale qui donne sa vérité à l’homme. Il inscrit l’humanisme sur les tables de l’art. "
Lydia Harambourg, correspondant de l’Institut Académie des Beaux-Arts


"La grandeur de Franta, c'était de se révolter sans gesticuler et d'exprimer, à travers la représentation de chairs pantelantes broyées dans d'inexorables machineries, la pitié q'u inspirait à Franta l'homme coupé de ses racines et littéralement séparé de lui-même. Franta a découvert depuis lors l'Afrique, et Franta a rencontré dans l'éblouissement un peuple pour qui "la question" ne se pose pas. Un peuple qui ne sait pas poser de questions parce qu'il vit naturellement dans l'harmonie et la beauté. Par la peinture, Franta n'a plus quitté ce peuple."
Jean-Luc Chalumeau 1984


« La condition humaine est le "tourment majeur de Franta", selon l'expression de Thomas M. Messer, directeur du musée Guggenheim de New York, aussi bien dans les toiles des années 60, marquées par l'obsession du broyage de l'être dans les rouages de l'organisation technicienne, que dans les œuvres des années 80-90, suscitées par la rencontre de Franta avec l'Afrique noire. Le peuple Masaï en particulier, a inspiré à Franta de très belles variations sur le thème de la présence du corps dans la peinture, sans que soit écartée pour autant une inquiétude latente ».


Grand Larousse Universel

Biographie

Franta est né en 1930 à Trebic, Moravie, Tchécoslovaquie. Son père à quitté la Tchécoslovaquie pour combattre les troupes d’Hitler en France, et s’est ensuite engagé dans l’armée anglaise. Sa mère, restée à demeure avec ses deux fils, fut arrêtée par la Gestapo.
Franta rêvait de devenir coureur cycliste. Ses premières peintures en étaient d’ailleurs inspirées.
De 1948 à 1952, Franta étudie à l’Ecole des Arts Décoratifs de Brno. Il poursuit ses études aux Beaux Arts de Prague de 1952 à 1958.
En 1956, un voyage étudiant à l’Académie des Beaux Arts de Pérouse, en Italie, lui a permis de rentrer en contact avec l’art contemporain, mais aussi avec les œuvres de Giotto, Mantegna et Masaccio, entre autres.
C’est là-bas qu’il rencontre Jacqueline, sa future femme.
Il se décide à quitter la Tchécoslovaquie pour passer à l’Ouest de manière clandestine via la frontière de Berlin est. Il reste dans un camp de réfugiés avant d’atteindre la France, où il retrouve Jacqueline et l’épouse.
Il débute sa carrière de peintre et sculpteur à Nice, où il s’installe.
Dans un contexte peu propice à la figuration, ses œuvres sont marquées par l’expressionisme et le néo-réalisme.

Depuis lors, il voyage fréquemment en Afrique noire (Kenya, Mali, Sénégal, Burkina Faso, Gambie), Aux Etats-Unis, Danemark, Pays-Bas, Japon, Inde, Royaume-Uni, Espagne, Mexique, Allemagne, Portugal, Grèce et Turquie.

Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses collections publiques à travers le monde.

Lire la suite

Collections publiques

France

Fonds Nationaux de l'Etat, Paris
Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, Paris
Bibliothèque Nationale, Paris
La Villette -Cité des Sciences et de l'Industrie, Paris
Centre National d'Art Contemporain, Paris
Musée de Peinture, Grenoble
Collection de la Ville, Grenoble
Fondation Maeght, Saint-Paul de Vence
Fonds Régional pour l'Art Contemporain, Marseille
Musée Cantini, Marseille
Fondation Van Gogh, Arles
Fonds Régional pour l'Art Contemporain, Strasbourg

Musée d' 'Art Contemporain, Dunkerque

Fonds Régional pour l'Art Contemporain, Reims

Musée Chéret, Nice

Musée de la Castre, Cannes

Musée d'Art Moderne, Lyon

Maison de la Culture, Grenoble

Musée Picasso, Antibes

Musée de la Ville, Toulon

Musée Départemental, Epinal

Musée de la Ville, Menton

Château-Musée, Cagnes sur Mer

Musée d'Art Moderne, Baux de Provence

Musée des Arts Graphiques, Roquebrune Cap Martin

Musée Municipal, Besançon

Etranger

Musée Tchèque d'Arts Plastiques, Prague, République Tchèque
Galerie Nationale, Prague, République Tchèque

Zapadomoravske Museum, Trebic, République Tchèque

Musée de Moravie, Brno, République Tchèque

Galerie Vysociny, Jihlava, République Tchèque

Ghetto Museum, Terezin, République Tchèque

Collection pour Lidice, Lidice, République Tchèque
Musée d'Art Contemporain, Skopje, République de Macédoine

Musée d'Art Moderne, Slovejn Gradec, Slovénie

Musée d'Art Moderne, Belgrade, Serbie

Musée de la Ville, Sarajevo, Bosnie-Herzégovine

Musée d'Art Moderne, Ljubljana, Slovénie
Fondation Veranneman, Kruishouten, Belgique
Museo d'Arte Moderno, Castelanza, Italie

Fondazionne Pagani, Legnano, , Italie

Antonie Deussen Stiftung, Zurzach, Suisse

Kunst Museum, Düsseldorf, Allemagne

Kunst Museum, Bochum, Allemagne

B.Russel Foundation, Londres, Royaume Uni

The Guggenheim Museum, New York, USA

Bronx Museum of the Arts, New York, USA

Coca Cola Bottling Co, New York, USA
Brooklyn Museum, New York, USA

The Haggerty Museum of Art, Milwauke, USA
Collection Hasegawa, Tokyo, Japon

Musée d'Art Contemporain, Nagoya, Japon

Israel Museum, Jerusalem, Israël

Mourtala Diop Collection, Dakar, Sénégal

Collection « Against Apartheid », Le Cap, Afrique du Sud

Lire la suite

Expositions personnelles

2018  "D'homme à hommes", en partenariat avec la Galerie Capazza de Nançay et le Conseil Départemental d'Indre-et-Loire, Prieuré St Cosme, La Riche

2015  Ostrava, Galerie des Beaux-Arts

2013  Coustellet, Galerie 22
Saint Paul de Vence, Galerie Bogena
Mol, Art Point International

2012  Prague, Musée Kampa
Prague, Nova Sin

2011  Galerie Capazza, Nançay
Centre d'Art Contemporain, Eysines
Galerie Art 204, Düsseldorf
Galerie Marie Pierre Vitoux, Paris

2010  BARGEMON Galerie Beddington Fine Arts, Bargemon
Art Point Gallery International, Mol
Clos des Cimaises, St Geroges du Bois

2009  Galerie Bogena, Saint Paul de Vence
Egon Schiele Art Centrum, Cesky Krumlov
Musée de la Ville-Château Spilberk, Brno
Galerie de Saint James, Bordeaux-Bouliac

2008  Galerie Françoise Souchaud, Lyon
Espace Paul Riquet, Beziers
Galerie Marie Vitoux, Paris
Maison des Artistes, Haute de Cagnes

2007  Galerie P.M. Vitoux, Paris
Espace Sévigné, Paris
Chapelle des Ursulines, Quimperlé
Chapelle de l'Observance, Draguignan

2006  Galerie Capazza, Nançay
Galerie Ardital, Aix-en-Provence

2005  Musée site Buffon, Montbard
Galerie Art 204, Düsseldorf
Espace Ecureil, Marseille
Galerie Blanche, Falicon

2004  Lycée St Charles, Marseille
Galerie P.M. Vitoux, Paris

2003  Galerie Bogena, Saint-Paul

2001  Espace Ecureuil, Toulouse
Espace St.Jean, Melun
Galerie Terre d'Art, Saint Paul
Vieux Presbytère, Gorbio

2000  Villa Tamaris, La Seyne sur Mer
La Hune Brenner, Paris
Galerie Art 204, Düsseldorf

1999  Ferme des Arts, Vaison la Romaine
B-Art Space, Tokyo

1998  Galerie Art 204, Düsseldorf
Galerie Capazza, Nançay

1997  Espace Écureuil, Marseille
Musée de la Ville, Trebic
Galerie Art 204, Düsseldorf
Galerie Hasegawa, Tokyo
Hasegawa Space Concept Company, Tokyo

1996  Passage de l'Art, Marseille
Château-Musée, Cagnes-sur-Mer
Musée Hébert, Grenoble
Le parcours du regard, Oletta
Maison des Princes, Perouges

1995  Centre Culturel Franco-Nigérien, Niamey
Musée Tchèque d'Arts - Plastiques, Prague
MAMAC SCLOS DE CONTES Lou Peuy, Nice

1993  Galerie Capazza, Nançay
Galerie ART 204, Düsseldorf

1992  Haggerty Museum of Art , Milwaukke

1991  Pernod-Hall J. Hemard, Créteil
Galerie Suzel Berna, Antibes
Galerie Evelyne Canus, La Colle sur Loup

1990  Galerie Eterso, Cannes
Musée de la Castre, Cannes
Galerie Art 204, Düsseldorf
Galerie Pierre Lescot, Paris

1989  Bronx Museum of the Arts, New York
Terry Dintenfass Gallery, New York
Miller's Studio, Zurich
Espace Gavoty, Brignoles
Kunstmuseum, Bochum
Studio Kostel, Paris

1988  Galerie Jade, Colmar
Miller-Brown Gallery, San Francisco
Alliance Française, San Francisco
Lippische Gesselschaft für Kunst, Detmold

1987  Musée Picasso, Antibes
Musée d'Art Contemporain, Dunkerque
Galerie Art 204, Düsseldorf
Clasen Gallery, New York

1986  Galerie Pierre Lescot, Paris
Galerie Chave, Vence
Lo Païs, Draguignan

1985  12 Greene Street Gallery, New York

1984  Galerie Joachim Becker, Cannes
Robert Brown Gallery, Washington DC
Anne Johnson Gallery, Cambridge-MA

1982 Centre d'Action Culturelle, Mâcon
Musée de Peinture, Grenoble
Galerie Murs Ouverts, Vence
Galerie Pierre Lescot, Paris
Galerie le Nez en l'air, Nice
Centre National d'Art Contemporain, Nice

1981  Centre d'Art Contemporain, Montignac
Centre d'Art Contemporain, Rouen
Centre d'Action Culturelle, Montbéliard

1980  Ancien Couvent Royal, Saint Maximin
Galerie Alinea, Toulon
Pavillon de l'ancien hospice, Lille
Galerie Alpha, Bordeaux

1979  Galerie Pierre Lescot, Paris
Centre culturel-Le Parvis, Tarbes
Galerie la Tête de l'Art, Grenoble

1978  Galerie Le Lutrin, Lyon
Galerie Remarque, Trans en Provence

1977  Italie Galerie Pagani Milano

1976  Maison de la Culture, Amiens
Centre culturel P.Picasso, Homecourt
Galerie Lornsenstrasse, Kiel
Galerie Candela, Cannes

1975  Centre culturel Pablo Neruda, Corbeil

1974  Maison de la Culture, Saint Etienne
Musée Galliera -Ville de Paris, Paris
Maison de la Culture, Grenoble
Galerie Rencontre, Paris

1973  Musée de la Ville, Menton

1971  Maison de la Culture, Grasse

1968  Galerie Zunini, Paris
Galerie Thot, Avignon
Galerie Zunini, Paris
Galerie Le soleil dans la tête, Paris

1966 
Galerie Plaza, Nice

1964  Galerie Internationale, Nice

1962  Haus am Lützoplatz, Berlin
Galerie Internationale

1961  Galerie Internationale, Nice
St. Martin's Gallery, Londres

1960 Galerie Genet, Paris
Galerie Briffaut, Versailles

Lire la suite
Pour un meilleur affichage, merci de tourner votre téléphone.